SIGNATURE CHARLES MANSON PAR LUI-MÊME
Rencontre/signature avec Laurence Romance autour du livre Charles Manson par lui-même, publié chez Séguier

jeudi 13 juin de 18h30 à 20h
à Hors-circuits
4 rue de Nemours
75011 Paris

 

le livre
Tout semblait avoir été dit sur les crimes de cet été 1969 et leur commanditaire, Charles Manson, devenu l’un des pires cauchemars de l’Amérique… tout, sauf bien sûr la version du criminel. Jusqu’à ce qu’en 1979, Nuel Emmons, l’un de ses anciens compagnons de prison, lui soumette le projet d’une autobiographie où Manson se raconterait sans détour. Le résultat, écrit à la première personne, est le seul récit jamais livré par l’homme de sa furieuse existence : brut de décoffrage, dénué de tout romantisme et presque entièrement crédible. « Mec, fallait pas écrire tout ce que je t’ai raconté ! », réalisa plus tard Manson. « Tu me mets à poil, carrément. Tout ce qu’a dit le procureur au monde entier, ça me faisait comme une carapace, ça me protégeait, ça m’immortalisait. » Emmons avait donc vu juste en avançant dans son introduction que « le mythe de Charles Manson » ne pourrait survivre à ce livre.
 
Ce mythe, c’est l’accumulation des chansons, des films, des livres, des pages Web qui, en l’espace de cinquante ans, ont forgé une sorte de légende noire du leader de la « Famille ». Autant de projections fantasmatiques, d’images-écrans superposées au réel, à travers lesquelles Manson – mort en 2017 – court toujours. Comment l’un des plus dangereux criminels de l’histoire est-il devenu une icône sombre de la pop culture ? Qui était vraiment l’homme derrière le masque grimaçant de psychopathe ? Une partie des réponses, à n’en pas douter, se trouve dans le labyrinthe de ces pages glaçantes, longtemps confinées au silence et maintenant traduites en français.
 
Charles Manson par lui-même, traduit de l’anglais (États-Unis) par Laurence Romance, éd. Séguier, mai 2019, 384 pages – 19,90 €
 

 
Laurence Romance
Originaire du plat pays qui est le sien (le Pas-de-Calais), Laurence a d’abord été la chanteuse de Radio Romance, le groupe new wave qui lui a valu son pseudonyme, avant de collaborer pendant près d’un demi-siècle au service culture de Libération. Entre autres, car on ne compte plus les publications, françaises comme étrangères (Guardian, Times, etc.) qui ont accueilli sa plume pertinente et volontiers acérée. La polyvalente journaliste s’est également souvent illustrée sur les ondes et à la télé, notamment comme présentatrice de l’émission culte « Rock Express » sur M6. Traductrice pointilleuse des manuscrits du fameux Journal de Kurt Cobain, elle vient hardiment de rejoindre le côté obscur de la force en menant à bien son projet de faire publier la vf de l’unique autobiographie de Charles Manson.
 
 
Manson par lui-même
 

Charles Manson
Charles Milles Manson, né en 1934 à Cincinnati (Ohio - États-Unis) est mort à 83 ans le 19 novembre 2017 à l’hôpital de Bakersfield (Californie).
Dirigeant d'une communauté appelée la « Manson Family » (« Famille Manson » en vf) en pleine période hippie à la fin des années 1960, il s'est rendu célèbre par une série d'assassinats perpétrés dans la région de Los Angeles en 1969. Reconnu coupable en 1971 du meurtre très médiatisé de l'actrice Sharon Tate, épouse du réalisateur Roman Polanski alors enceinte de huit mois, et de quatre de ses amis, il n'a pas commis lui-même les crimes, mais en est considéré comme le commanditaire. Il a été condamné à la peine de mort commuée en perpétuité quand l’État de Californie a aboli la peine capitale un an plus tard. Après son décès et devant l’affluence des prétendants à son héritage, le corps de Charles Manson a du être congelé pendant quatre mois en attendant qu’un juge le remette finalement à l’un de ses petits-fils. Ses funérailles privées, auxquelles une trentaine de personnes ont assisté — dont sa « fiancée » Afton Burton, surnommée « Star » par Manson — ont eu lieu le 17 mars 2018 à Porterville, en Californie.
 
Charles Manson par lui-même
 
Quelques films inspirés par l'affaire Manson:
 
• 1993: Demolition Man, film quasi-prémonitoire mettant en scène un Charles Manson cryogénisé qu’un adorateur souhaite le réveiller.
• 2003: The Manson Family, portrait de la « Famille » de Charles Manson.
• 2016: Wolves at the Door , inspiré librement du massacre de Sharon Tate, jouée par Katie Cassidy, et de ses amis.
• 2019: Charlie Says, s’intéresse en particulier au destin de Leslie Van Houten, membre de la « Famille » condamnée pour meurtre.
• 2019: The Haunting of Sharon Tate, de Daniel Farrands, relate la dernière soirée de l'actrice avant son assassinat.
• 2019: Once Upon a Time in Hollywood, réalisé par Quentin Tarantino et présenté cette année au festival de Cannes, a pour toile de fond Manson et sa Family. Sortie en salles le 14 août 2019
 
 
 
 
 

 

 
HORS-CIRCUITS,
4 rue de Nemours, 75011 Paris
(métro Parmentier ou Oberkampf)
Tél : 01 48 06 32 43
E-mail : info@horscircuits.com
 
 
 
 
 

 

 
 
 
 
 

 

 
>>> page d'accueil